C’est lundi 5 janvier 2015 qu'a pris effet la généralisation du TER à 1 € sur toutes les lignes de la région, selon les vœux du Conseil régional Languedoc-Roussillon. Un dispositif unique en France, mis en place avec la SNCF dans le cadre d'une convention annuelle de 109 M€.              

À compter de ce lundi 5 janvier 2015, les usagers du TER peuvent bénéficier d'une tarification unique à 1 €, selon certaines conditions, sur l'ensemble du réseau de transport du Languedoc-Roussillon (1 500 km de lignes ferroviaires, 200 trains quotidiens). Le lancement de ce dispositif tarifaire unique en France, mis en œuvre par la Région avec le concours de la SNCF, a eu lundi 5 janvier à 11 h, dans la gare de Montpellier Saint-Roch, en présence de Damien Alary, président de Région, Marie-Meunier Polge, vice-présidente de la Région déléguée aux transports et intermodalités, et Philippe Charlot, directeur régional SNCF Languedoc-Roussillon.

Un dispositif qui « s'inscrit dans la stratégie régionale d'un transport public pour tous, vecteur de mobilité et d'équité sociale », selon un communiqué de la Région à l'initiative de la démarche, et qui constitue « un sérieux coup de pouce au pouvoir d'achat des usagers ».

Les ventes de billets se font sur un site internet dédié, www.train1euro.fr et les voyageurs sont invités à imprimer eux-mêmes leurs billets. À l'exception cependant des cinq premières lignes qui avaient fait l'objet d'une expérimentation du dispositif entre 2011 et 2013 (Nîmes/Le Grau-du-Roi, Perpignan-Villefranche-de-Conflent/Vernet-les-Bains, Carcassonne/Limoux/Quillan, La Bastide/Mende/Marvejols, et Béziers/Ceilhes/Roqueronde). Ces dernières restent ouvertes aux mêmes conditions d'accès, mais les billets, vendus en gare, sur les distributeurs régionaux et à bord des trains, ne sont pas disponibles à la vente sur le site internet dédié.

Cette expérimentation sur ces cinq premières lignes avait généré un accroissement de la fréquentation des TER, le nombre de voyages étant passé de 200 000 avant la tarification spéciale à 695 000 en 2013.

Les TER, qui sont aujourd'hui empruntés par 23 000 passagers par jour en Languedoc-Roussillon, disposeront de places à 1 € en quantités variables, selon les lignes, les horaires, la fréquentation. Aux heures de pointe, les abonnés restent favorisés.

« Plus les trains sont remplis, moins de places à 1 € sont disponibles sur ces trajets », prévient la Région.

460 000 places mises en vente

Cette tarification ne devrait ainsi s'appliquer qu'à 460 000 places en 2015, soit environ 5 % des trajets effectués, et dans la limite des places disponibles.

Ce lancement constitue une première étape dans la généralisation, avant l'adaptation des offres pour les abonnés, les salariés et les étudiants (soit 13 000 abonnements) au mois de septembre prochain. Ces usagers devraient bénéficier d'une offre leur permettant de voyager sans limite dans les trains régionaux du Languedoc-Roussillon.

La Région compensera les charges supplémentaires d'exploitation résultant de la mise en œuvre de ce nouveau service, soit 3,5 M€ en 2015. Ce qui monte la convention annuelle d'exploitation entre la Région et la SNCF à 109,42 M€ TTC pour 2015.

http://objectif-languedoc-roussillon.latribune.fr/politique/politiques-publiques/2015-01-05/le-ter-a-1-generalise-a-toute-la-region.html