pilleurs etat philippe pascot scandale elus

"J'ai découvert avec effarement qu’en dehors des délits référencés dans le Code pénal et justifiant d’une procédure judiciaire, il y a aussi, derrière, devant ou conjointement à un délit, une multitude d’abus, commis joyeusement par nos élus, dans une opacité savamment distillée et auto-entretenue, toutes tendances confondues. Ces abus, privilèges, passe-droits, avantages me laissent pantois et désespéré sur le genre humain. Le pire, c’est que la plupart de ces « abus » sont revêtus d’une légalité de façade qui permet à ces élus de se draper dans une innocence de circonstance qui, à défaut d’être répréhensible pénalement, m’enveloppe de beaucoup plus qu’un doute sur l’éthique et la probité de ceux qui en profitent. » Philippe Pascot

Les revenus démesurés (qui entraînent par là même une déconnexion de la réalité quotidienne que vit un nombre toujours plus important de citoyens), les exonération d’impôts, les retraites toutes aussi démesurées, les arrangements entre amis, en famille, tout cela en frolant la violation des lois dont ils connaissent les failles... Mais il faudrait rappeler la différence qu'il existe entre légalité et moralité!! Une députée condamnée à 4 ans de prison pour détournement de fonds publics qui siège à l’Assemblée avec son bracelet électronique… un élu ayant détourné 20 millions d’euros qui n’est condamné qu’à 20.000 euros d’amende avec sursis… des dizaines de parlementaires qui s’achètent un appartement avec l’indemnité représentative de frais de mandat (IRFM), laquelle n’est ni déclarable ni justifiable…

Après « Délits d’élus – 400 politiques aux prises avec la justice » paru en 2014, Philippe Pascot a publié en mai un nouveau livre, « Pilleurs d’Etat », dans lequel il dénonce tout le système des abus et des privilèges inouïs dont bénéficie la « mafia » des politiques, que ces pratiques soient légales ou illégales… Ancien adjoint au maire Manuel Valls à Evry, ancien conseiller régional, il milite désormais pour la transparence de l’exercice de la vie politique et mène des combats de société comme la lutte contre les gaz de schiste.

L'individualisme et l'esprit partisan, le profit personnel, la soif de pouvoir de certains de nos représentants priment largement sur les missions d'intérêt général pour lesquels ils ont été élus. Attention tout de même, il ne faut pas mettre tous les élus dans le même sac, il y en a de très honnêtes et très consciencieux, qui agissent de façon démocratique et républicaine.

Quand on voit ce qui se passe de l'échelle locale à l'échelle nationale, on comprend mieux le désarroi ou le manque d'intérêt de nombreux citoyens qui ne croient plus à la politique politicienne, et qui votent blanc ou qui ne votent plus du tout! Il manque clairement d'exemplarité!!

Heureusement certains osent encore dénoncer, et heureusement la roue tourne toujours... Gardons espoir!!

Sources :
https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2015/12/10/pilleurs-etat-philippe-pascot-quand-les-elus-font-les-poches-des-francais-sacrifices-exemplarite/