Le travail du collectif qui se bat pour un avenir civil du Larzac avance! Par la création de commissions et l'organisation de réunions ouvertes, afin d'instaurer un dialogue avec les plus hautes autorités du Pays.

Voici les prochaines dates du Collectif :

  • Réunion ouverte de la Commission "Communication" le Samedi 22 Août 2015 à 20h30 chez Christine et Benoît THELEN au Mas Nau du Larzac (à gauche au carrefour de la Blaquière, route de Saint Martin du Larzac)
  • Réunion ouverte de la Commission "Actions" le Dimanche 23 Août 2015 à 19h au Marabout chez les CASTORS sur le Larzac (croisement à gauche sur la route vers Montredon du Larzac après les croisements de Jassenove et du Tournet)
  • Assemblée générale ouverte le Lundi 31 Août 2015 à 20h30 à la Salle de la Menuiserie (parking rue de la Menuiserie) à MILLAU (salle a priori disponible, en attente de réponse de la Mairie de Millau...)
  • Actions en Septembre 2015... Mobilisons-nous ! Soyons "créactifs" ! :-)

N'hésitez pas à y participer, à réagir, à commenter, à débattre... à communiquer vos idées, suggestions... à apporter par oral ou à l'écrit des réflexions de fond, de forme, des arguments, des paroles, vos émotions, vos ressentis... à permettre des échanges les plus ouverts possibles, dans l'écoute et le respect de nos différences...

EN BREF : Depuis le lancement de l'appel à signature de la lettre ouverte, nous recevons chaque jour des mails ou commentaires de soutien de personnes qui nous écrivent leur profond attachement aux valeurs symboliques, non-violentes et humanistes associées au Larzac ! Les mots sont parfois forts d'émotions... Certains décrivent un enjeu "sociétal" qui dépasse le seul cadre d'un projet de territoire...

(Il commence à y avoir quelques mails en colère aussi, aux arguments plus ou moins "loufoques" parfois... Ce matin, c'était : "JE VOUS ACCUSE... ...en espérant que cette lettre vous fasse réfléchir et revenir sur votre décision...")

 

Les signatures peuvent et doivent évidemment continuer !

  1. Aller à cette adresse : http://www.elysee.fr/ecrire-au-president-de-la-republique/
  2. Remplir les champs obligatoires, (ceux avec *)
  3. Copier/coller le texte de la lettre (cf. lettre en bas de l'article) hors premiers signataires
  4. Valider en recopiant le texte présenter sous forme graphique en bas de la page...

En retour, vous recevrez ce mail type de réponse à l'adresse mail que vous avez renseigné :
Madame, Monsieur,
Nous vous informons de la bonne réception de votre message.
Toutefois, pour que l’envoi à la Présidence de la République soit effectif, vous devez cliquer sur le lien suivant : http://ecrire.elysee.fr/validation_mail/xxxx
Sans confirmation de votre part, le message posté sur le site sera effacé sous 72 heures.
L’outil Ecrire au Président Présidence de la République

Cliquer sur le lien de votre mail automatique afin de valider votre message.

Enfin, merci d'envoyer un mail à : stm.larzac@laposte.net pour nous permettre de vous comptabiliser, en mentionnant votre Nom / Prénom suivi de votre Lieu d'habitation (+ éventuellement : profession, fonction...).
Libre à vous de rajouter un message de soutien à ce qui s'initie ce jour...
Merci de mentionner également si vous souhaitez être inscrit à la mailing-list pour être tenu informé de l'évolution de la situation.

 

Texte de la lettre ouverte au président de la République française :

 

Monsieur le Président de la République
Palais de l’Élysée
55, rue du faubourg Saint-honoré
75008 Paris


 

Le 5 août 2015,
 
Lettre ouverte au président de la République française.
 

Monsieur le Président,
 

« Nous vous faisons une lettre que vous lirez peut-être, si vous avez le temps… »

 
À l’issue du Conseil des ministres du 31 juillet 2015, nous apprenons la décision du ministère de la Défense, d’une expansion des effectifs militaires sur le Camp du Larzac.
Le Ministère annonce la venue à terme de 1200 militaires permanents de la Légion étrangère alors que le départ annoncé du CEITO nous avait fait entrevoir l’opportunité d’une fermeture du camp et sa reconversion à usage civil.
Cette décision a été prise à l’initiative d’élus locaux en négociations secrètes au ministère de la Défense sans que les populations locales ne soient ni informées ni consultées.
En pleine période de restrictions budgétaires, le Ministère et le Département de l’Aveyron ont annoncé le déblocage de crédits publics importants pour des aménagements tant militaires que civils liés à l’augmentation du nombre de militaires.
Ce qui est présenté comme une « chance » pour le Sud-Aveyron remet en cause 34 ans d’une cohabitation pacifique qui a permis un développement du Larzac fondé sur des activités agricoles, touristiques, patrimoniales et économiques.
Ce territoire a vu sa population et son activité augmenter significativement. En outre, la vocation pastorale des causses a été reconnue par l’inscription au patrimoine mondial de l’Unesco.
Cette décision et ses conséquences mettent en péril la réflexion déjà engagée et souhaitée d’un avenir civil du Larzac, s’inscrivant dans une dynamique solidaire et humaniste.
L’État rompt ainsi le contrat moral établi en 1981 avec François Mitterrand pour mettre fin à 10 ans de lutte contre le projet d’extension du Camp du Larzac.

Nous vous demandons, Monsieur le Président, d’annuler cette décision.
Vigilants et déterminés, nous sommes pour un avenir civil du Larzac.

Des paysans, des habitants, des citoyens du Larzac et d’ailleurs réunis le 4 août 2015!